Des montagnes de déchets d'uranium sans fin – un site d'entreposage de déchets uranifères pour une durée indéterminée
 
L'hexafluorure d'uranium (UF6), matériaux de base pour l'enrichissement de l'uranium, se transforme rien qu'au contact avec l'humidité de l'air en acide sulfurique. À Gronau, il y a une autorisation pour le stockage de jusqu'à 50.000 tonnes d'UF6 à ciel ouvert. Et comme si cela ne suffisait pas, Urenco a maintenant construit une immense halle de stockage qui peut recevoir jusqu'à 60 000 Tonnes de déchets d'uranium. Il n'y a pas la moindre protection conte une éventuelle chute d'avion. Et ce n'est que la première halle. Selon le gouvernement fédéral, la halle sera pleine au bout de 10 ans d'exploitation ! A Gronau, il est prévu de stocker les déchets d'uranium issus de Gronau qui se trouvent pour l'heure dans le sud de la France et devraient à partir de 2015 être transformés en oxyde d'uranium (U3O8) plus stable chimiquement.
L'oxyde d'uranium encore rayonnant est ensuite destiné à être entreposé pour une durée indéterminée à Gronau – il n'y a pas de solution sure au problème des déchets nucléaires. L'inauguration est imminente, on aurait ainsi à partir de l'automne 2014 le premier site d'entreposage de déchets nucléaire pour une durée indéterminée en Allemagne – si le gouvernement de Westphalie du Nord ne stoppe pas la mises en service imminente et le gouvernement fédéral ne stoppe pas l’enrichissement de l'uranium.


Plus de déchets uranifères – plus de transports d'uranium

Avec le nouveau site d'entreposage, c'est la quantité de transports d'uranium de et vers Gronau à travers la moité de l'Europe qui va significativement augmenter. Rien qu'en 2010 et 2011 il y a eu 687 transports par camion et 42 trains d'uranium – ce sont des bombes à retardement qui roulent sans accompagnement et dans le secret.  À chaque transport d'oxyde d'uranium vers Gronau correspond un transport aller vers la France ou l'Angleterre avec de l'hexafluorure d'uranium – c'est une spirale de transports nucléaires sans fin !

Risque de prolifération d'une technologie d'armement nucléaire

Avec la technique de centrifugation de la firme Urenco il est possible de produire en l'espace que quelques semaines des armes atomiques !

Le gouvernement fédéral le sait, tout comme de nombreuses entreprises internationales et fonds d’investissements qui attendent leur tour : en effet, pour en rajouter, il est question que la firme Urenco soit vendue. Ce serait une porte ouverte pour la prolifération de cette technologie d'armement nucléaire !

Le jour J – Venez à Gronau !


Nous ne tolèrerons pas, qu'en secret, un site d'entreposage de déchets d'uranium pour une durée indéterminée voie le jour. Ne tolérons pas que le gouvernement rouge-vert du Land s'esquive devant ses responsabilité et que le gouvernement fédéral fasse marche arrière sur le thème de la sortie du nucléaire.


Pas de mise en service du site d'entreposage d'uranium pour une durée indéterminée ! Pour l'arrêt immédiat de l'usine d'enrichissement de Gronau ! Pour une sortie du nucléaire immédiate !

Jour J : Ce sera le dimanche qui suivra le jour où nous apprendrons que le gouvernement du Land de Westphalie du Nord a donné son autorisation pour la mise en service du site. Rendez-vous à 14h pour une manifestation devant l'usine d'enrichissement de Gronau !


Les organisations suivantes soutiennent l'appel:
Aktionsbündnis Münsterland gegen Atomanlagen, Arbeitskreis Umwelt (AKU) Gronau, SOFA (Sofortiger Atomausstieg) Münster, Bundesverband Bürgerinitiativen Umweltschutz (BBU), Anti-Atombündnis Niederrhein, AntiAtomNetz Trier ...

Pour plus d'informations : www.urantransport.de, www.sofa-ms.de, www.umweltfairaendern.de, www.aku-gronau.de