eichhörnchen l'écureuille

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 12 octobre 2016

Lingen: Stoppons l'approvisionnement en combustible nucléaire

Manifestation le 29 octobre 2016 à Lingen en Basse-Saxe  contre l'usine de combustible nucléaire d'AREVA

Coupons le courant aux centrales nucléaires
Stoppons l'approvisionnement en combustible nucléaire depuis les installations de Gronau et Lingen


Début : 13h à la gare de Lingen (Basse-Saxe)
Fin : devant l'ancienne mairie


Ensemble, avec plein de personnes de la région de Lingen, de la Basse-Saxe, de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et d'autres régions, nous voulons descendre dans la rue le 29 octobre 2016 pour faire entendre nos revendications :

     

  • Stopper les livraisons d'uranium aux centrales nucléaires  belges et françaises en piteux état en provenance de Gronau et Lingen !
  • Arrêter la production de combustible à Lingen et l'enrichissement de l'uranium à Gronau !
  • Fermer les centrales nucléaires de Emsland, Tihange, Doel, Fessenheim, Cattenom, Grohnde et toutes les autres ! Tout de suite !
  • Virage énergétique tout de suite ! Du soleil et du vent au lieu du fracking, du charbon et du nucléaire !

Plus de 5 ans après Fukushima et 30 ans après Tchernobyl l’industrie nucléaire et son parc d'installations vieillissantes nous menace plus que jamais.

Lire la suite...

mercredi 14 septembre 2016

Enrichissement de l'uranium : 36h de blocage !

Bericht auf Deutsch hier

La coalition rouge verte au pouvoir du Land de Westphalie Rhénanie du Nord à promis la fermeture de l'usine d’enrichissement de l'uranium (UAA) située à Gronau non loin de la ville de Münster. Cette usine qui enrichit de l'uranium pour les installations nucléaires du monde entier – l'exploitant URENCO détient 10 % du marché mondial – a une autorisation d'exploitation illimitée dans le temps et ne fait pas partie de la sortie du nucléaire promise par le gouvernement fédéral. La promesse de fermeture faite par le gouvernement régional du Land est surtout une promesse sur le papier, faite au moment d'élections pour gagner les voix d'une population majoritairement hostile au nucléaire. Et la seule chose qui puisse faire avancer la fermeture, c'est un climat politique défavorable à l'exploitation et la pression d'en bas, des militantEs antinucléaires. Pour ce qui est du climat politique, les pannes en séries dans les centrales belges et françaises approvisionnées en combustible avec de l'uranium enrichi à Gronau, ont poussé les politicienNEs à reparler du sujet. Les différents ministres du Land et du Bund (fédéral) ne cessent de se renvoyer la balle, déclarant que la fermeture n'est pas de leur ressort mais de celui de l'autre. Bref comme souvent, le politique fait mine d'agir mais rien ne se passe. C'est ce qui a motivé une vingtaine de militantEs à bloquer l'usine au matin du 11 juillet 2016.

Lire la suite...

mardi 7 juin 2016

Désobéissance civile de masse contre le charbon en Allemagne

L'initiative „Ende Gelände“ avait appelé à des actions de désobéissance civile contre les mines de charbon à ciel ouvert dans l'est de l'Allemagne, Région de la Lausitz près de Cottbus. Les actions s'inscrivaient dans le cadre des initiatives internationales « break free ». Après les actions contre les mines de Charbon de l'entreprise RWE dans le bassin Rhénan l'an passé, les actions visaient l'entreprise Suédoise Vattenfall qui a l'intention de vendre ses mines de Charbon déficitaire pour ainsi se défaire de sa responsabilité pour les dégâts environnementaux causés pas l'exploitation des mines. L'entreprise tchèque candidate au rachat des mines est peu fiable. Il s'agit avant tout de l'opération financière douteuse d'un entrepreneur connu pour les magouilles financières. J'ai participé à une action de l'association d'action pour l'environnement Robin Wood en soutien à l'initiative « Ende Gelände » et prends maintenant le temps d'un petit compte rendu en français. Nous sommes descenduEs en rappel d'un pont de voie ferrée et avons ainsi pendant 30 heures bloqué 3 voies ferrées menant à la centrale à charbon de Vattenfall.

Lire la suite...

dimanche 17 avril 2016

Deux militantes manifestent suspendues à des cordes contre un train nucléaire

J'ai enfin trouvé le temps d'écrire un article en français sur notre blocage de train d'uranium de la semaine passée...

Plusieurs militantEs antinucléaires ont bloqué un train transportant du Yellow Cake (concentré d'uranium) dans la nuit du 7 au 8 avril 2016 à Buchholz en Basse-Saxe (nord de l'Allemagne). L'uranium en provenance de la Namibie – affrété par MACS, une compagnie maritime Hambourgeoise au passé colonial - avait été chargé sur un train au Terminal sud ouest de la firme C. Steinweg dans le port de Hambourg et était destiné à l'usine AREVA de Narbonne Malvési. Deux grimpeuses sont descendues en rappel depuis un pont au-dessus de la voie ferrée empruntée par le train nucléaire et ont déroulé une banderole « Don't nuke the climate ». Le train n'a pu continuer sa route que quatre heures plus tard. Une vingtaine der personnes à participé à l'action. Les voyageurs er voyageuses coincéEs à la gare se sont montréEs pour les unEs énervéEs, d'autres surpris et très reconnaissants en vers les militantEs qui par leur action mettaient ces transports nucléaires peu connus du grand public en lumière. Les autorités ne donnent pas d'informations, si bien que peu de gens sont au courant de ce qui passe devant chez eux. Les transports de Yellow Cake permettent à l industrie nucléaire mondiale de fonctionner, c'est la matière première destinée après maintes étapes de conversion à la fabrication de combustibles nucléaires. Hambourg est une plaque tournante pour ces transports.

Lire la suite...

jeudi 24 décembre 2015

Pas de cadeaux pour AREVA – Blocage d'une usine de combustible

Lingen, le 24 décembre 2015 - En ce reveillon de noel nous bloquons l'usine de combustible AREVA de Lingen en Rhénanie du Nord (Allemagne). Des militant-e-s antinucléaires se sont posté-e-s devant l'unsine avec des banderoles pour dire qu'ils et elles allaient continuer leur combat. L'usine de combustible de Lingen fournit les centrales nucléaire du monde entier (et en particulier les centrales francaises) en combustible. Le gouvernement Allemand a certes promis la sortie du nucléaire, mais l'usine de Lingen ne fait pas partie de la loi, elle a une autorsation d'exploitation a durée indéterminée. Les militant-e-s exigent l'arrêt des installations nucléaires dans le monde entier.

Lire la suite...

mardi 1 décembre 2015

Trains atomiques - participe à une Action en solidarité avec des militantEs en procès!


Inspektion

A Hambourg dans le nord de l'Allemagne, des mitlitantEs s'engagent dans le cadre d'une campagne contre les transports nucléaires. Beaucoup d'actions ont lieu : vigiles et observations de transports, manifs, blocages de trains atomiques, inspection de containers radioactifs dans le port.

Ces actions ne sont pas pour plaire à la police, la justice et les entreprises responsables de ces transports nucléaires. Les premiers procès vont avoir lieu au mois de décembre 2015 – pendant le sommet de la COP à Paris ! - et nous voulons saisir l'occasion pour faire pression sur les entreprises impliquées dans ces transports – le nucléaire n'est pas une solution au changement climatique. Le nucléaire est une industrie criminelle qui fait de nombreuses victimes dans le monde entier !

Nous appelons à une action contre l'entreprise C. Steinweg pour le 8 décembre 2015 ! (ou un autre moment si tu n'as pas le temps le 8 décembre.)
C'est une action a laquelle tu peux participer à distance avec ton ordinateur ou ton téléphone, plus facile que les manifs interdites à Paris et en rpovince ... Interdictions qui montrent a quelle vitesse on peut sombre dans un régime arbitraire et dictatorial... la aussi il faut se battre contre! J'ai écrit un long article en Allemand sur les dérives sécuritaires  arbitraires du régime Etat d'urgence pour que les infos circulent et les gens puissent se solidariser, protester, etc.

Lire la suite...

jeudi 22 janvier 2015

Allemagne : L'abrutissement de l'occident par les réacs de Pegida

Un commentaire de l'écureuille sur l'actualité en Allemagne

Les médias allemands ne cessent de parler de „Pegida“ l'acronyme signifie „Patriotes européens contre l’islamisation de l'Occident“.Le mouvement  Pegida fait parler de lui depuis quelques mois avec ses « manifs du lundi » qui rassemblent plusieurs milliers de personnes dans la ville de Dresde dans l'est de l'Allemagne. L'ironie de l'histoire, c'est que « Pegida » se bat contre un fantôme. On peut guère parler « d'islamisation » de l'occident et d'une invasion d'étrangers à Dresde, il y a à peine 0,3 % d'étrangers dans la ville.

Même s'il y a eu ailleurs, des tentatives d'organiser des manifestations sur le même modèle, le mouvement n'a pas vraiment pris – alors qu'il y a bon nombre de villes en Allemagne où il y a beaucoup plus d'étrangers et de personnes de culture musulmane ! Dans ces villes les contre-manifestations rassemblent toujours plus de personnes.

J'ai récemment participé à « Tegida » à Hambourg, un acronyme inventé pour une manifestation anti-Pegida et qui signifie « Européens tolérants contre l'idiotisation/abrutissement de l'occident ».

Lire la suite...

samedi 3 janvier 2015

Vidéo sur le blocage escalade d'un train d'uranium à Hambourg

Des militantEs de l'association d'action pour l'environnement „Robin Wood“ ont bloqué  lundi 10 novembre 2014 un train transportant 15 containers de„Yellow Cake“ pendant plus de 7 heures. Le train partait du Terminal Süd-West C. Steinweg dans le port de Hambourg. Il était destination de la raffinerie d'uranium de Narbonne Malvési dans le sud de la France.  Il y a maintenant une vidéo en francais sur cette action.

La vidéo (durée 4:37 min) :


Le montage a été fait par l'écureuille. Les images sont de l'écureuille, Robin Wood et L. Koopmann.

Lire la suite...

mardi 11 novembre 2014

Hambourg – des écureuils bloquent un train d'uranium plus de 7 heures

Des militantEs de l'association d'action pour l'environnement „Robin Wood“ ont bloqué ce lundi 10 novembre un train transportant 15 containers de„YelloW Cake“ pendant plus de 7 heures. Le train partait du Terminal Süd-West C. Steinweg dans le port de Hambourg. Il est à destination de la raffinerie d'uranium de Narbonne Malvési. Les containers de Yellow Cake étaient arrivés lundi dernier avec le Bateau Sheksna qui venait de Russie. Une dizaine de militantEs ont occupé les rails et les airs avec des banderoles. Ils demandent l'interdiction des transports nucléaires via Hambourg. Hambourg est avec un transport tous les deux jours en moyenne, une plaque tournante de l'industrie nucléaire.

Les militantEs qui occupaient les rails ont été délogéEs par la police au bout d'environ deux heures et mis en garde à vue. Les grimpeurs -euses ont posé beaucoup de problèmes à la police hambourgeoise qui ne savait pas grimper...

Lire la suite...

samedi 18 octobre 2014

Journée sit-in à l'usine AREVA de Lingen

FotogalerieCe mardi 14 octobre , une vingtaine de militantEs ont bloqué l'usine de combustibles nucléaire AREVA de Lingen (Allemagne, Basse-Saxe). Ils ont exigé la fermeture de l'usine qui malgré la sortie du nucléaire annoncée en Allemagne, a l'autorisation de fonctionner indéfiniment pour livrer des barres de combustibles aux centrales nuléaires du monde entier - et en particulier de France. Les mititantEs se battent pour une sortie du nucléaire immédiate et à l'échelle mondiale.

L'action a eu lieu en réponse à la réaction des autorités suite aux précédents blocages de l'usine en 2012 et 2013. La justice poursuit une 30aine de militantEs ayant participé à ces actions. Le premier procès aurait dû avoir lieu mardi, le tribunal a cependant annulé l'audience au dernier moment sans donner de raison. Les militantEs ont choisi de bloquer l'usine quand même. Le message est clair : "nous ne nous laissons pas intimider par la répression!"

Anecdote pour les amiEs de Bure qui luttent contre CIGEO: Un petit message de solidarité à la campagne BURE 365 s'est trouvé inscrit sur le sol...

Lire la suite...

lundi 22 septembre 2014

Nouveau train de "Yellow Cake" en route pour l'usine AREVA de Narbonne Malvési

Le Bateau VASILIY SHUKSHIN en provenance de Russie est arrivé ce matin  (lundi 22 Septembre) dans le port de Hambourg au terminal sud ouest de la firme C. Steinweg. Le bateau transporte régulièrement des matières radioactives. Aujourd'hui il avait du concentré d'uranium appelé Yellow Cake à bord.   Cet après midi, des militantEs ont pu observer la composition du train en partance pour Malvési. Ils ont pu observer 16 containers de Yellow Cake. Le train devrait quitter le treminal d'ici quelques heures, des travailleurs de la companie de transport ont déjà été vus sur place. Le train devrait comme les fois précédentes traverser l'Allemagne via la Ruhr (Cologne, etc.) pour atteindre l'usine AREVA de Narbonne Malvési vendredi matin.(j'actualise au fure et à mesure en fonction des infos) Et pour ceux qui ne lisent pas les détails: le train est arrivé à Narbonne ce vendredi 26 septembre à 7h40 et peu apres 8h à l'usine.

Lire la suite...

vendredi 22 août 2014

Inspection antinucléaire dans le port de Hambourg

Inspektion bei C. Steinweg - Bild: Eichhörnchen

Vendredi 15 aout a eu lieu une action de désobéissance civile contre le trafic de matières nucléaires via le terminal sud ouest C. Steinweg dans le port de Hambourg. Le blocage de train d'uranium à destination de la France (article précédent) de lundi 17 aout a fait suite a cette action. J'ai traduit le communiqué de l'action du 15 aout, une action de „Go in“ lors de laquelle des militantEs ont envahi les lieux pour inspecter les containers de „yellow cake“, la firme C. Steinweg refusant de faire la lumière sur ses activités avec les matières nucléaires. L'action a permis d'informer l'opinion publique sur le sujet, les militantEs ont compté 50 containers, alors qu'on avait supposé qu'il y en avait une trentaine seulement. Les photos sont de l 'écureuille. Il y en a plu ici.

Lire la suite...

mardi 19 août 2014

Hambourg: 5 heures de blocage contre un train d'uranium a destination de Malvési

Surprise pour les employés de la gare de triage de Hambourg Sud ce lundi matin: à peine arrivée, la locomotive d'un train composé de 51 containers d'uranium ne pouvait plus repartir. Des militantEs s'étaient installéEs sur les rails devant et derrière le train pour protester contre ce nouveau train de "ellow Cake" qui traverse l'Allemagne et la France pour livrer à l'usine Comuhrex de Malvési la matière première nécessaire pour la fabrication de combustible pour les centrales nucléaires.

Après ses 5 heures de blocage forcées, le train a pris la route pour la France, à la gare de triage de Maschen il a été séparé en deux trains, les wagons ont été accrochés à d'autres wagons avec d'autres types de marchandises. Un des deux trains à été vu à Osnabrück puis Münster en milieu de nuit. Les 51 wagons devraient arriver en fin de semaine à Malvési dans la banlieue de Narbonne.

J'ai traduit le communiqué de presse de l'action d'hier et mis quelques photos de l'action en ligne.

La traduction d'un autre compte rendu d'action fera suite (action de désobéissance civile avec inspection des containers dans le port)

Quelle Pay Numrich

La Photo ci-dessus est de Pay Numrich...Cherchez l'écureuille :-)

Lire la suite...

jeudi 17 juillet 2014

Manifestation: jour J à Gronau en Allemagne contre un centre de déchets nucleaires

Jour J à Gronau en Allemagne – contre la mise en service du premier site d'entreposage d'uranium pour une durée indéterminée !


À Gronau, en Westphalie, se trouve l'unique usine d'enrichissement de l'uranium allemande. Elle appartient à la firme URENCO (détenue entre autre par EON et RWE) et elle a dans le passé livré plusieurs fois la firme TEPCO, responsable de la catastrophe de Fukushima.
Urenco détient 10% du marché mondial de l'enrichissement de l'uranium. Tout comme l'usine de combustible nucléaire de Lingen (Basse Saxe), l'usine de Gronau n'est pas concernée par la „sortie du nucléaire“ en Allemagne. À Gronau l'enrichissement continue sans qu'on n'en voie la fin. La montagne de déchets d'uranium grandit sans cesse !

Lire la suite...

mercredi 16 juillet 2014

Train d'uranium en provenance du kazakhstan en route pour Narbonne via le port de Hambourg

Un train composé de 17 waggons d'uranium sous forme de "yellow cake" a quitté le terminal sud ouest  "C. Steinweg" du port de Hambourg ce lundi (14 juillet). La cargaison radioactive en provenance du Kazakstan était arrivée quelques jours plus tôt par un  bateau répondant au nom de "Sheksna" via le canal de Kiel dans le port de Hambourg. Le train est maintenant en route pour l'usine d'uranium Comuhrex de Malvési (Narbonne) où il devrait arriver vendredi matin (en passant par la gare de triage de Woippy puis Dijon, la valée du Rhônes et Montpellier).

Des miltantEs antinucléaires ont observé le départ du train à Hambourg de près. Le train a quitté le terminal portuaire ce lundi en début de soirée avec une heure de retard dû au fait que les douanes ont procédé à un contrôle des containers et constaté des infractions. Pour finir, 4 des 21 containers n'ont pas eu l'autorisation de quitter le port (certificat d'autorisation expiré), 9 containers l'ont quitté malgré des manquements.

Lire la suite...

jeudi 10 juillet 2014

Quelques rdv politiques cet été en Allemagne (camps)

Voici quelques dates pour qui veut lier un voyage d'été en Allemagne à l'engagement politique. J'ai choisi 3 camps : Camp climat en Rhénanie ( région minière, charbon), camp antinucléaire à Kiel (je participe à l'orga), camp antimilitariste près d'un site d'entrainement de l'armée (GÜZ).

Lire la suite...

jeudi 6 mars 2014

Camp antinucléaire à Kiel cet été (2014)

Camp antinucléaire à Kiel en Allemagne du 9 au 16 août 2014

Partout on nous parle en Allemagne de sortie du nucléaire. Mais si l’on regarde la quantité de matières radioactives transportées, on constate qu’il n’en est rien. Les transports de matières radioactives continuent par voie terrestre et maritime : Les installations nucléaires de Gronau et Lingen sont dépendantes de ces livraisons pour produire des combustibles nucléaires. Les centrales nucléaires qui produisent des déchets, telles celle de Brokdorf, ont l’autorisation de tourner jusqu’à au moins 2021. Les transports d’uranium internationaux continuent sans entrave, par exemple les transports venus de Russie via le canal entre la mer du nord et la mer Baltique, passant par le port de Hambourg pour ensuite prendre la direction de la France.

Lire la suite...

jeudi 27 février 2014

Procès contre des antinucléaires reporté après deux heures d'audience à Fulda

poltisches engagement kann zu Repression führenCommuniqé du groupe de solidarité, traduction écureuille

Deux militantEs antinucléaires comparaissaient ce mardi devant le tribunal de Fulda en Allemagne (Hesse). On leur reproche leur participation a une action en novembre 2011 contre le train de déchets nucléaires CASTOR venu de La Hague pour rejoindre le site d'entreposage de déchets radioactifs de Gorleben en Allemagne ( Basse Saxe). Selon l'accusation, les militantEs ont accroché des banderoles dans les arbres le long de la voie ferrée et lancé des „sachets de couleur“ sur le train CASTOR lors de son passage. AREVA et la Deutsche Bahn ont porté plainte, le procureur général a déclaré qu'il y avait un grand intérêt public dans la poursuite les militantEs. L'audience a été reportée à une date inconnue au bout de deux heures de débats.

Lire la suite...

vendredi 3 janvier 2014

Solidarité avec les militantEs poursuiviEs par AREVA!

Deux MilitantEs antinucléairEs sont pousuiviEs devant le tribunal de Fulda en Allemagne par AREVA et la société de chemins de fer allemande Deutsche Bahn.L'accusation porte sur une action contre un transport de déchets nucléaires CASTOR qui en provenance de la Hague, se dirigeait vers Gorleben (nord de l'Allemagne) en novembre 2011. Les militantEs avaient pour protester contre ce transport escaladé des arbres et accroché des banderoles.

AREVA a porté plainte contre deux militantEs, leur reprochant une dégradation faite à l'aide de peinture sur le train de déchets radioactifs. Les dégâts n'ont pas même été chiffrés, aucune facture n'a été portée par AREVA au dossier.
L'action a démontré que les transports de déchets nucléaires ne sont en rien protégés contre des attaques extérieures. Si des militantEs non-violentEs peuvent l'atteindre avec de la peinture - ce qui est reproché aux militantEs accuséEs à Fulda -, que se passerait-il si des personnes moins bien intentionnées, des terroristes par exemple, s'en prenaient à un transport de matières hautement radioactives ? Quel beau plan anti-catastrophe !
Bien sur, ce ne sont pas les responsables d'AREVA qui seront jugés par le tribunal de grande instance de Fulda, mais les lanceurs d'alertes antinucléaires.
Le groupe de soutien "Fuldatalsperre" aux accusés appelle à un acte de solidarité: protestez au près d'AREVA et du tribunal de Fulda! Voici quelques propositions de fax à envoyer.

A noter que le premier jour de procès à eu lieu le 25. février, l'affaire a été reportée au bout de deux heures. Les avocats n'avaient pas eu accès au dossier complet, des accuséEs ont de plus fait des requêtes qui critiquent sévèrement l'enquête... et la cr1eme de la crême, c'est un document rendu public lors de l'audience, qui prouve que la police politique observe gentiment le procès mais aussi les conférences de l'écureuille avec son livre intitulé "Kommen Sie da runter!" (Descendez de là!"  - pas cablables de lire tous seuls, ces messieurs..
.

Lire la suite...

jeudi 12 septembre 2013

Venez soutenir la réoccupation de la forêt de Hambach !

Depuis le 1er septembre, des activistes occupent à nouveau une partie de la forêt de Hambach. Située à mi-chemin entre Aix-la-Chapelle et Cologne, cette forêt, qui faisait à l'origine 5500 hectares, a été en grande partie détruite par l'extension de la mine de charbon (lignite) à ciel ouvert Hambach I. Si rien n'est fait pour stopper les plans de RWE [conglomérat producteur et distributeur d'énergie], les 1000 hectares restants seront à leur tour engloutis par la mine.

Lire la suite...

- page 1 de 2