eichhörnchen l'écureuille

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 16 août 2013

Sentir le rocher et le vide – malgré la douleur de la maladie

Donautal 2013

Il est parfois difficile de savoir où est la limite entre la douleur et le plaisir. J'adore l'escalade sur rocher, j'y apprécie la nature à sa pleine valeur. Je me bats pour cette nature au quotidien dans mes activités politiques et le fait que je m'exprime volontiers par des actions d'escalade militantes a à voir avec ma passion pour l'escalade, évidement. Si je ne vais cependant quasiment jamais grimper en falaise, c'est à cause de ma polyarthrite. Mes pieds sont très touchés par cette maladie qui cause une inflammation chronique de mes articulations, alors en falaise le gratonnage sur la pointe des pieds. Aie aie aie! La dernière fois que j'avais fait des grandes voies d'escalade en plusieurs longueurs, c'était il y a 8 ans, avant que ma maladie ne se manifeste de façon chronique. Et voilà qu'à présent j'ai à nouveau osé me lancer...

Lire la suite...

dimanche 24 mars 2013

Changer d'air et déconnecter

vanoiseIl n'est pas seulement important de déconnecter les centrales nucléaires... Il est aussi important de prendre le temps d’apprécier ce que l'on aime et défend au quotidien.... La nature et en particulier la montagne - c'est au fond ma passion... Une fois par an je passe une semaine en montagne à faire du ski de randonnée - du ski sans remonte pente et masses de touristes.
Enfant, j'ai passé jours et semaines en montagne à grimper et randonner avec ma mère, en particulier l'été. La montagne m'a toujours attirée. On y ressent la force des éléments naturels et physiques, que ce soit le vent, le froid ou le risque de chute. On se sent vite toute petite dans les immenses montagnes. Et pourtant, elles sont en danger. J'ai constaté de mes propres yeux, que les glaciers reculent d'année en année en conséquence du réchauffement climatique.
Depuis que je suis atteinte de la polyarthrite (inflammation chronique des articulations, maladie auto-immune), je ne peux plus randonner et grimper sur les rochers. Je suis trop handicapée pour cela, mes peids sont trop douloureux et chaque pas me fait souffrir. Mais la passion prend parfois le dessus et c'est bien ainsi, j'ai besoin au moins une fois par an d'une sorte de retour aux sources - malgré la douleur.
Et quelque part ca ressource, de surmonter le handicap et de changer d'air!

Lire la suite...

vendredi 24 février 2012

Ski de rando dans / Tourenksi in den Aravis

Voici quelques photos de Ski de randonnée ces derniers jours près de Thônes où habite ma mère.




Ein paar Bilder von Skitouren der letzten Tage im Aravis-Gebiet bei Thônes in Savoyen wo meine Mutter wohnt.



Lire la suite...