L'association de défense de l'environnement reçut le soutien de l'association partenaire française « Robin des Bois » et d'Aktion 3. Welt Saar, qui coopérait dans le groupe de travail international contre Cattenon. Les militants décidèrent de passer à l'action parce qu'EDF et l'électricien Allemand Preussen Elektra refusaient de se désengager de la construction des centrales nucléaires de Cattenom et Brokdorf - malgré la catastrophe nucléaire de Tchernobyl qui s'était produite la même année et dont les pollutions radioactives se font encore aujourd'hui sentir en Europe.

« Nous avons fait des repérages dans la région avec nos amis de Robin Wood de Hambourg pendant des semaines et eu des discussions avec des militants antinucléaires de France, du Luxembourg, de la Rhénanie-Palatinat et de la Sarre. Tout cela dans le but de préparer cette action clandestine et de mobiliser pour le jour j à l'abris des écoutes téléphoniques », explique Roland Röder de l'association 3. Welt Saar.

« Pour nous, c'était important de faire cette action en coopération avec les militants antinucléaires de la région de Cattenom », explique à son tour Anne Scheerer de Robin Wood. « Par cette action, nous avons envoyé un signal fort contre le délire nucléaire. Et nous le faisons encore aujourd'hui 30 ans après, tout aussi bien avec l'association Robin Wood et Aktion 3. Welt Saar. »

En ce vendredi 10 octobre 1986, un groupe de 24 personnes au nom de « Projektgruppe » participa, à l'invitation de la direction de la centrale, à une visite du site, dont le premier bloc allait être démarré sous peu.

C'est le « chef de projet » et professeur certifié Robert Wald qui était à l'initiative de cette visite avec un groupe de «  jeunes chômeurs et professeurs ». Il travaillait sur le projet « les centrales nucléaires et la vie autour » et avait déjà visité la centrale de Brokdorf.

Tandis que le groupe participait à la visite officielle du site encore en construction et déployait des banderoles sur le bâtiment du réacteur du 3ème bloc et deux tours de refroidissement, neuf militants de Robin Wood escaladèrent le grillage de la centrale. Ils escaladèrent une tour de refroidissement et accrochèrent leurs banderoles, protégés par d'épais nuages Dans le même temps, des militants d'Aktion 3. Welt Saar lancèrent une chaîne téléphonique en Lorraine, au Luxembourg et en Allemagne pour inviter les militants antinucléaires et les médias à venir sur place. Environ 200 manifestants répondirent à l'appel et vinrent devant la centrale. La police et les militaires les obligèrent rapidement à se replier et il durent rester sur la place du marché à Cattenom, menacés par les mitraillettes des gendarmes au mécanisme de sécurité ouvert.

L'ampleur du fiasco pour les responsables de la centrale fut visible une fois la brume épaisse levée : Neuf militants avaient, sans encombres, passé toutes les installations de sécurité, traversé le chemin de 300 mètres autour de la centrale et escaladé la tour de refroidissement haute de 165 mètres du bloc 2 pour ensuite y accrocher leurs banderoles, ainsi visibles aux yeux de tous.

Les occupants de la tour de refroidissement furent attaqués quatre fois par un hélicoptère de gendarmerie dont les occupants les aspergèrent avec un mélange d'essence, d'eau et de lacrymogène.

Les militants décidèrent de d'interrompre leur action suite aux menaces d'une intervention violente des forces de l'ordre vers 19h30.

L'action reçut un grand écho dans les médias allemands, français et luxembourgeois.

Les installations nucléaires continuent - malgré la découverte de nombreuses anomalies dans les matériaux – de fonctionner. De nouvelles centrales sont en construction. Et il est produit toujours plus de déchets nucléaires dont on ne sait que faire. Robin Wood et Aktion 3. Welt Saar estiment que la résistance au-delà des frontières et un engagement fort pour les énergies renouvelables sont plus nécessaires que jamais.

***

AKTION 3.WELT SAAR e.V. est une association qui travaille sur différents sujets politiques au niveau fédéral. Son siège se situe dans la Sarre depuis sa fondation en 1982. Elle s'engage pour une production d’énergie décentralisée et est active depuis ses débuts contre la centrale nucléaire de Cattenom en Lorraine. Aujourd'hui encore, elle est active au sein de comité international contre Cattenom. Elle s'engage par ailleurs contre le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure en Lorraine. Ces deux projets se situent aux confins de la Sarre, de la Lorraine et du Luxembourg.

ROBIN WOOD e.V. est une association fédérale d'action pour l'environnement qui a son siège à Hambourg. L'association travaille sur les thèmes telles que l'énergie sans charbon et nucléaire, la protection des forêts, la transformation écologique de la politique des transports et la protection du climat.

***

Photos de l'action sur www.robinwood.de et www.a3wsaar.de ( © Hinrich Schultze)

Album photos sur flickr : https://www.flickr.com/photos/robinwood/sets/72157673619210050