C'est à l'aide d'une assez importante dose de médicaments, de passion , de volonté d'atteindre les sommets et de mon entourage, que j'arrive à surmonter la douleur. L'avantage du ski de randonnée est en plus, que  la montée se fait lentement en glissant les pieds et à la descente on glisse sur les ski. C 'est pour moi moins douloureux que la marche et ça en vaut l'effort et le paysage!

Je reviens à peine d'une semaine de ski de randonnée dans les Aravis et le Vanoise. Mon estomac ne support plus les médicaments... je n'aurai pas tenu plsu longtemps qu'une semaine... mais une semaine c'est déjà merveilleux, je rentre avec de belles images dans la tête. La nature, c'est la base de la vie! Il faut savoir la préserver et apprécier. Je vais maintenant continuer la lutte politique avec une énergie nouvelle et ma créativité de grimpeuse activiste - jusqu'à mon prochain séjour dans les montagnes!

Voici pour le plaisir des yeux - et pour moi du souvenir, quelques images de ces derniers jours - oui, ça vaut le coup de se battre pour un monde meilleur et contre la maladie! C'est tellement bon de changer d'air et de déconnecter.... pas seulement les centrales nucléaires!

* Le Sulens près de Thônes, dans le brouillard... (Aravis)

  • Petit Croisse Baulet (ARAVIS; Alt. 2009m) au soleil après les dernières chutes de neige


baulet
Le Mont Blanc...

  • Sur le chemin et devant le refuge du col de la Vanoise - dans la tempête et sous un beau soleil le jour suivant. (Alt. environ 2500m )

  • Glacier et Pointe de la réchasse avec en fond de paysage la Grande Casse (Vanoise , Alt. 3200m)




  • Glacier et Col de la Grande Casse (Vanoise, Alt. 3000m)