dass offenbar die Zulassung – eine Art TÜV-Zertifikat – für die Container abgelaufen war und deshalb der Weitertransport untersagt worden ist. - See more at: http://umweltfairaendern.de/2014/07/atomtransporte-hamburg-container-mit-uranerz-ohne-zulassung/#sthash.f2C0eXTi.dpuf
dass offenbar die Zulassung – eine Art TÜV-Zertifikat – für die Container abgelaufen war und deshalb der Weitertransport untersagt worden ist. - See more at: http://umweltfairaendern.de/2014/07/atomtransporte-hamburg-container-mit-uranerz-ohne-zulassung/#sthash.f2C0eXTi.dpuf

En plus des manquements au règlements douaniers, on a pu constater que le chargement des containers sur le train ne s'est pas fait sans erreurs. Lorsque le conducteur du train est venu avec sa locomotive, il a ordonné le repositionnement de plusieurs containers.

Le conducteur du train a par exemple constaté, que deux containers avaient été posés sur un chassis non renforcé, alors que en raison de leur poids il n'est autorisé d'en poser qu'un seul au milieu - tous les chassis n'étaient pas du même modèle, certains étaient renforcés, d'autres pas.

Update du 17 Juillet: La radio NDR annonce que les 4 containers qui n'ont pas eu l'autorisation de partir avec le convoi lundi ont à présent le droit de partir, malgré la non homologation de ceux ci... Comme si on autoristait une voiture sans contrôle technique à circuler... et là c'est des containers qui contiennent des matières radioactives!


À la gare de triage de Maschen, le plus grosse d'Europe, on a pu observer que des waggons contenant des produits dangereux inflammables tels du propan (des classes 33, 23,99, 286, etc.) ont été rajoutés à la composition du train juste derrière les containers d'uranium.  Le train à quitté la gare de triage de Maschen à minuit cinq pour être vu ensuite à Buchholz à minuit vingt, où il est passé à grande vittesse.

Le train a ensuite été vu dans la nuit de lundi à mardi à Osnabrück, il est ensuite passé par la gare de triage de Hamm ou il est resté plusieurs heures pour ensuitre prende la direction de Cologne, il es reparti de la gare de triage de Cologne Gremberg ce matin (mercredi) vers 5h30. A l'heure actuelle le train devrait avoir passé la frontière et se trouver en France  vers Woippy. Il devrait arriver ce vendredi à Narbonne.

Le train est à destination de l'usine Comuhrex de Narbonne, le "Yellow Cake" (U3O8) est traité et transformé en Tetrafluorure d'uranium (UF4), c'est une des étappes qui précèdent à l'enrichissement de l'uranium.(texte sur une action contre l'usine de Malvési)

Les transports de "yellow Cake" sont la première étape de la chaine du nucléaire en Europe. La "sortie" du nucléaire promise par les politiciens allemands ne concerne que les centrales nucléaires. Le reste de la filliaire du nucléaire n'est pas concerné. Via Hamburg a lieu en moyenne tous les deux jours un transport de matières radioactives, l'usine d'enrichissement de Gronau (westfalie du Nord) et l'usine de combustible nucléaire de Lingen (Basse Saxe) ont des autorisations d'exploitation illimitées.

Nous exigeons une sortie du nucléaire complète et l'interdiction des transports de matières radioactives via le port de Hamburg.

3 MilitantEs ont été controlléEs par la police ce lundi alors qu'ils/elles faisaient leurs observations. La direction du terminal portuaire et la police semblaient nerveuses... Les transports sont gardés secrêts, que des militntEs se mettent à les rendre publiques, ca dérange les petites affaires des nucléaocrates...

Je publie ici quelques images de lundi. Des images du terminal portuaire (en haut) et de la gare de triage de Maschen. Un petit film avec quelques commentaires en français est maintenant en ligne

L'observation des transports de matières radioactives est un élément essentiel de toute campagne antinucléaire. On ne peut informer la population que s'il l'on sait ce qui se passe! Si Tu veux participer à des observations, fais moi signe (info[arobas]eichhoernchen.fr)!

Une autre possibilité de s'engager, c'est de  participer cet été en août au camp antinucléaire au bord du canal de Kiel. C'est par ce canal qu'est passé le bateau chargé d'uranium la semaine dernière. J'ai traduis les infos sur ce camp en français.


l'écureuille