Ils-elles sont venuEs vers 11h avec des couvertures pour le pique nique, des banderoles et des futs représentant des déchets nucléaires.La police sait lire internet, elle était là avant l'arrivée des manifestantEs qui avaient annoncé leur action sur leur blog antirépression. 4 heures durant, aucun véhicule n'a pu pénétrer sur le site. Le blocage était fort joyeux, jusqu'à ce que la police joue les fauteurs de trouble.

Les travailleurs de l'usine voulaient quitter le site, les militantEs ont proposé de les laisser passer une fois en groupe. La police ne voulait pas attendre. Les miltantEs ont laissé passer des voitures deux fois (les piétons n'étaient pas bloqués). Lorsque la police a exigé qu'ils laissent passer une troisième colonne en l'espace d'une demi-heure, les militantEs ont refusé. Ils ne voulaient pas que leur action perde son caractère de manifestation et d'occupation.

La police a finalement déplacé tout le monde de quelques mètres sur le bord de la route. Les militantEs ont réoccupé quelques fois pour quelques minutes la route pour finalement quitter les lieux vers 16h en formant une manifestation sur la route. Le message était clair: „Nous reviendrons!“

Galerie photos de l'action (photographe: écureuille)

Fotogalerie

Images de l'intervention de la police  photographe: Hanna Poddig

Bildergalerie


Petit message de solidarité avec BURE 365 ce 14 octobre à Lingen (il y a d'autres phots dans la Galerie) "Bure 365 c'est aussi ici"

Et puis pendant que j'y suis : message de solidarité ce 18 octobre à Glückstadt (Basse-Saxe) lors d'une petite manif contre les déchets nucléaires