La sortie du nucléaire du gouvernement allemand ? Ça ne suffit pas !

Alors que les 8 centrales nucléaires encore en fonctionnement en Allemagne doivent être mises à l'arrêt d'ici 2022, l'infrastructure nucléaire, elle, ne fais pas partie du programme de sortie. L'usine AREVA de combustible de Lingen et l'usine d'enrichissement de l'uranium de Gronau disposent toutes deux d'une autorisation d'exploitation illimitée.  Ces deux usines approvisionnent les centrales nucléaires du monde entier, entre autre les centrales de Tihange, Doel, Fessenheim et Cattenom qui ne cessent de faire parler d'elles en raison d'incidents à répétition.

Lingen – Fermer une pierre angulaire de l'industrie nucléaire !

La Basse-Saxe et en particulier dans la région de Lingen (Emsland) sont très nucléarisées. Rien que dans la région, 4 installations nucléaires sont implantées et sont un exemple pour les dangers de l'industrie nucléaire à différents niveaux de la chaîne de production :

L'usine de fabrication de combustible d'AREVA expose les populations à des incidents nucléaires et de dangereux transports atomiques.
La centrale nucléaire de Emsland,  vielle de près de 30 ans, doit malgré de nombreux incidents représentant un danger réel rester en fonctionnement jusqu'en 2022. Ce n'est pas pour rien, que dans la région, aussi bien côté allemand que néerlandais, des pastilles d'iode sont distribuées aux populations. Mais des plans de catastrophe et d'évacuation inadaptés laissent craindre le pire en cas d'incident réel.

Le site d'entreposage de déchets nucléaires dans des containers CASTOR à côté de la centrale de Emsland fait de Lingen un site supplémentaire où sont entreposés des déchets nucléaires, alors que la région de Basse-Saxe est avec les sites de ASSE, Gorleben et Schacht Konrad déjà bien servie en la matière.
À l'image de la montagne de déchets nucléaires toujours grandissantes et de la vielle centrale nucléaire Lingen I on voit déjà à quel point l'héritage nucléaire sera en mesure de peser sur les générations futures.

Arrêter l'enrichissement de l'uranium à Gronau – Mettre fin à l'export d'uranium !

En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les populations se sentent menacées par un probable accident nucléaire majeur en Belgique mais aussi dans la centrale de Emsland (Lingen) ou celle de Grohnde. Le nombre de municipalités qui portent plainte contre les centrales belges ou qui distribuent des pastilles d'iode aux populations ne cesse d'augmenter.
Pourtant il est nécessaire de mettre les points sur les i : le danger ne peut être écarté qu'en arrêtant les centrales. Et il est de notre responsabilité de stopper les livraisons  d'uranium enrichi en provenance de Gronau.
Le gouvernement de Rhénanie-du-Nord-Westphalie soutien la plainte de la communauté de communes de la région d'Aix-la-chapelle contre la centrale de Thiange. C'est une bonne chose, mais cela ne suffit pas. Il est temps de mettre les promesses faites par la coalition au pouvoir de Rhénanie-du-Nord-Westphalie à éxécution et de fermer l'usine d'enrichissement de l'uranium avant les élections de 2017 !

Informations : www.lingen-demo.de