Perspectives I : Luttes écolos

Lutte anti-OGM

Il y a deux ans, j'ai participé à de nombreuses actions anti-OGM: fauchage (avec Gendreck weg, l'équivalent des faucheurs volontaires en plus petit), occupation de champ avec des tripodes avant que les OGM soient semés. Et puis les procès qui ont suivi certaines actions.

En matière d'occupation de champs, on a réussi à faire classer les procédures de ces dernières années: trop d'activistes qui mettent les juges sur les nerfs avec leurs nombreuses requêtes - plusieurs procès se sont soldés par une intervention des forces de l'ordre qui ont mis le public dehors et une fois... par erreur... un accusé aussi. Bref des procès qui plantent et des autorités qui au bout d'un moment préfèrent avoir la paix... Nous avons justement ce jour envoyé un communiqué de presse sur le classement de procédures qui dataient de 2009.

Pour un fauchage, j'ai en revanche été condamnée à 45 jours amende. Les procès autour des fauchages étaient déjà moins turbulents, il faut dire que les actions de Gendreck weg sont organisées par des personnes plus modérées que les occupations où l'on retrouve les plus radicaux qui sont prêts à passer jours et semaines en haut d'un tripode (trépied fait à partir de troncs d'arbres) sur un champ, à s'enchainer à 15 mètres de hauteur à l'arrivée des forces de police.... Lors de mon procès à Kitzingen (puis Würzburg en appel) la presse était présente, nous avons saisi l'occasion pour une argumentation très étayée faisant référence à l'état de nécessité. Le tribunal a reconnu les dangers du MON 810... mais prétendu qu'on n'était pas obligé de faire une action illégale pour combattre ces dangers. Et le président de la cour d'appel de me dire que j'aurais dû organiser une chaîne humaine contre les OGM. Häm ca y est le tribunal a établit la vérité... une chaine humaine peut empêcher le pollen de voler... J'ai eu la plus haute condamnation des 50 personnes passées devant le juge pour ce procès, car je suis connue et donc - à leurs yeux - une meneuse... ah ces autorités qui ne jugent que par la hiérarchie... et puis bon... C'est pas moi la faucheuse la plus efficace... avec mes articulations rongées par la polyarthrite je peux à peine marcher. La société qui dit que la norme est de se déplacer à l'horizontal m'a reconnu un handicap de 60%. - en matière de déplacement à le verticale, là j'ai de l'avance...la passion, l'adrénaline ca permet d'oublier en partie les douleurs..

Bon à propos fauchages efficaces... on a obtenu l'interdiction du mais OGM MON 810 en 2009. Depuis, aucun OGM n'est plus autorisé en culture commerciale. Par contre, il reste tout un tas d'essais OGM ultra-surveillés... Il y a eu des actions au grand jour, mais les activistes en ont assez de la confrontation avec la police et veulent en premier lieu empêcher la contamination par ces OGM et puis attaquer où cela blesse le lobby: au porte monnaie. Donc la plupart des fauchages se font en nocturne. Moi je trouve ces actions nécessaires. Mais c'est pas pour moi, justement cause de mes articulations fichues. N'empêche que quand on apprend qu'un champ a été fauché et personne de pris... ben oui, on est bien content. Pour le dernier fauchage qui a bien fait jaser, j'ai un bon alibi, j'étais au Pays Basque... Mais évidement la presse m'a appelé pour me demander mon avis. Ben non, je ne vais pas me distancer, je ne marche pas dans le jeu "bon et méchant activiste". Même si les fauchages en question se sont déroulés de façon un peu tendue... Un champ d'essais a été fauché près de Rostock (celui que nous avions occupé en 2009), un autre dans le même temps à Üplingen (Saxe Anhalt). Üplingen c'est une "ferme OGM" modèle. Un truc de propagande où sont exposés différentes cultures OGM en plein champ. Ils font des visites guidées (mais interdiction de visite pour les personnes fichées comme anti-OGM). Bref comme les champs sont gardés, les faucheurs de la nuit se sont masqués, ils sont allés voir les gardiens security, leur ont piqué leur portable pour pas qu'ils puissent appeler les flics. Ensuite ils ont fauché le champ. Avant de disparaitre ils ont redonné leurs potables aux gars de la sécurité. Bon c'est sûrement pas très agréable, de voir débarquer des personnes masquées. Mais c'est le seul moyen de venir à bout des champs sans être stoppés d'entrée par la police. Je ne suis pas fan de ce mode d'action... mais ne vais pas m'en distancer pour autant. Je comprends en tout cas l'intérêt de ce genre de procédé... Je trouve important que personne n'a été blessé. Si cela se produisait, ce serait un point où je dis que pour moi ca va trop loin.

Et puis bon... les OGM les brevets sur le vivant...c'est à coup sûr une forme de violence.

Alors la saison des fauchages touche à sa fin. Et comme le Lobby (Inoplanta Forum) a une réunion de propagande les 5 et 6 septembre justement à Üplingen dans la ferme OGM modèle... ben on va s'inviter à la fête et leur dire ce qu'on en pense... l'an passé la police ne voulait même pas qu'on commente le rassemblement du lobby avec des messages inscrits à la craie sur le sol. A suivre ce qu'il en est cette année. Nous en sommes encore aux préparatifs.

Nucléaire et charbon

J'ai déjà fait part de pas mal de mes réflexions dans le texte précédent. Alors ca signifie quoi pour les semaines et mois à venir?

Eh bien mon cheval de bataille principal reste l'uranium et l'usine de Gronau qui en enrichit toujours plus. Depuis quelques mois nous essayons de pister les transports d'uranium à destination de Gronau ou bien Lingen. A Gronau, c'est l'enrichissement de l'uranium et à Lingen non loin de là, c'est l'assemblage de combustible neuf pour les centrales nucléaires.

Environ tous les deux mois, il y a es transports d'uranium entre la Russie et Lingen - on a repéré les bateaux et photographié les camions qui déservent ensuite Lingen. C'est un travail de fourmis, car les autorités ne communiquent pas sur ces transports. Pour pouvoir thématiser la problématique dans l'opinion publique, il nous faut faire ce travail.

Nous avons obtenu fin 2009 l'arrêt de l'export de déchets d'uranium vers la Russie. Le travail de fourmis pour cette victoire avait commencé quelques années avant, il y  avait eu ensuite de timides actions (vigiles le long des rails) puis de plus grosses manifestations - et les actions acrobatiques de l'écureuille... qui furent la goutte d'eau qui fit déborder le vase...

le 16 et 17 septembre 2011 il y aura un camp antinucléaire à Gronau. Des amis russes vont nous rendre visite à cette occasion. Au programme: Coordination et action.

Alors à suivre... et puis il n'y a pas que le début de la spirale atomique... au mois de novembre est prévu un nouveau transport de déchets nucléaires hautement radioactifs (Castor) vers Gorleben... Nous nous mettrons en travers, comme on dit ici !

Et puis un sujet que reste d'actualité : Le greewashing. Quand les pollueurs veulent se donner une image verte à coup de marketing.

Ce dimanche, a lieu une grande course cycliste à Hambourg... C'est la Vattenfall-Cyclassics. Vattenfall, c'est le géant du nucléaire et du charbon dans le nord de l'Allemagne:

A l'est, des mines de charbon à ciel ouvert - Vattenfall détruit pour 20 ans de profits, des écosystemes qui se sont développés sur des centaines d'années, la nappe phréatique est pompée, et les populations exilées... En 2007 j'ai participé à une occupation d'arbres près de Cottbus à Lacoma. Au bout d'une quinzaine de jours stressants (toute la nuit le bruit des pompes qui asséchaient la région), les tronçonneuses sont venues déloger 17 activistes. J'étais seule dans mon arbre où je m'étais enchainée à l'aide d'un tube en métal à 15 mètres de haut. Mon arbre a été coupé jusqu'au ras de ma tête. J'ai été arrêtée et sous mes yeux, l'arbre, un chêne de 200 ans, a été abattu.

L'hiver 2009-2010 nous avons passé trois mois dans les arbres à Hambourg, contre une centrale à charbon géante - et chose assez rare, ce fut unevictoire d'étape.

Bref nous luttons contre Vattenfall depuis un certain temps. L'an passé nous avons accompagné la course de vélo de façon critique, suspendus 100 mètres au dessus de l'eau sur le pont Köhlbrandbrücke, le plus symbolique de Hambourg, avec une banderole géante. Cette année nous ne laisserons pas ce "Klimakiller" en paix non plus.

Vie en roulotte: Leben(s)Wagen pend la crémaillère le 3 septembre 2011 !

Sur la place de roulottes où j'habite, j'ai écrit un article au mois d'avril dernier.

Entre temps nous avons continué notre expansion. Nous avons environ 30 roulottes et 25 habitantEs permanentEs. Nous avons planté beaucoup d'arbres et je me régale des mûres sauvages du jardin. Quand mes articulations le permettent, je bricole sur ma roulotte. Celui qui l'a construite aimait les courants d'air... petit à petit de colmate les fissures en faisant des joints aux nombreuses fenêtres. Dans les semaines à venir nous voulons construire des tripodes de 8 mètres de haut. Histoire d'avoir un coin escalade...

Lina, une autre française qui habite ici, jour un peu d'accordéon... on va essayer de jouer ensemble, je suis une éternelle débutante... et puis au passage bienvenue à Malu, la fille de Lina  -  et petite sœur de Nolan, née il y a trois semaines. C'est le troisième enfant ici. Une quatrième va naître au mois d'octobre et passer son premier hiver dans un nid douillet au coin du poêle :-)

Alors nous avons commencé tout petit et maintenant il est temps de... faire la fête! Leben(s)Wagen, notre association qui gère la place, pend la crémaillère le 3 septembre 2011 ! L invitation se trouve sur le site de l'association.

Moi je crois que je serai en vadrouille militante ce jours-là - ben oui... je ne suis pas trop une fêtarde... Mais il n'empêche que je suis contente de cette inauguration en musique...

Vive la vie en roulotte! Et je vous dis, on voit bien les éléments se déchirer... quand on a une maison en bois sur roues à la périphérie de la ville (on est à 5 minutes du centre ville mais ca fait campagne ici)... L'orage de la nuit dernière.... et ses dizaines d'éclairs simultanés, les bourrasques de vent qui font tanguer la roulotte comme un bâteau... impressionnant!

Ecureuille