Le transport du 8 avril était  sous surveillance policière, car des militantEs avaient annoncé des actions pour le jour « J », le jour du transport qui n'a été connu que au moment ou l'uranium a été débarqué du bateau deux jours plus tôt. Les militantEs observent depuis maintenant 3 ans régulièrement ces transports nucléaires dans le port de Hambourg. Le train n'est cette fois-ci pas parti à son horaire habituel le jeudi soir. Il est parti 2 heures plus tôt – pour surprendre les militantEs et contourner les manifestations annoncées dans le port. Par leurs actions, les militantEs voulaient insister sur le fait, qu'ont ne peut pas parler de sortie du nucléaire comme le font les politicienEs allemandEs  tant que l'exploitation de l'uranium et les transports qui en découlent continuent. Le rassemblement initialement prévu dans le port a finalement eu lieu à la gare de triage de Maschen – la plus grosse garde de triage d'Europe - où l'uranium a été couplé avec d'autres marchandises, dont des matières dangereuses telles le propane – ainsi que du bois histoire qu'en cas d'accident le tout explose et brûle bien… pour mieux se répandre… le Yellow Cake ne rayonne pas énormément, il est surtout dangereux en cas de contamination interne vie l'air et l'alimentation. C'est la raison pour laquelle les travailleurs de mines d'uranium et les habitants des alentours sont plus souvent malades  de maladies telles les cancers que la moyenne. Il y a ensuite eu d'autres rassemblements le long du trajet, tels à Cologne ou à la frontière franco-allemande. Le train est arrivé à Narbonne le 11 avril au matin.
A Buchholz, les deux grimpeuses ont été délogées vers 3h30 par les pompiers de Hambourg une fois le courant de la ligne de chemin de fer coupé. Elles ont ensuite été arrêtées par la police et libérées au petit jour. La police leur reproche d'avoir entravé la circulation des trains. Le matériel d'escalade a été saisi comme preuve.  Une procédure de plus… car ce n'est pas la première action contre ces transports… 
Mais les militantEs ne se laissent naturellement pas intimider par la répression ! Que ce soit sur la terre ferme ou dans les airs. Il y aura d'autres actions ! Jusqu'à ce que la folie nucléaire prenne fin !

Écureuille

Infos :

Vidéo de l'action à Buchholz (cliquer sur cc en bas de la vidéo à droite pour afficher les sous-titres en français)
Galerie Photos de l'action à Buchholz (Source : Robin Wood)
Galeries photos sur les transports nucléaires dans le port de Hambourg (en bas de la page)
GO IN – Inspections de containers d'uranium dans le port de Hambourg (2014)
Blocage d'un train de Yellow cake par enchainement aux rails dans le port de Hambourg (2014)
Blocage escalade d'un train de Yellow cake dans le port de Hambourg (2014)
Page web de la campagne contre les transports nucléaires à Hambourg, avec de nombreuses informations sur différents types de transports (en allemand)
Banque de données sur les transports nucléaires complétée petit à petit par des militantEs

Suivi des transports (en allemand)